الفرنسية 8 أساسي

تلخيص قصة le toucher d’or بالفرنسية

يقدم لكم الموقع التربوي نجحني تلخيص قصة le toucher d’or بالفرنسية.

8 ème année :Le Toucher d’or

C’est l’histoire d’un roi passionné d’or. Rien n’a de l’importance à ses yeux, sauf l’or. Même la musique et les fleurs n’ont plus d’effet sur lui depuis qu’il a amassé une montagne de lingots dans un caveau où il s’oubliait à admirer son trésors Un jour, pendant qu’il y est, un étranger surgit.

C’est un jeune homme rayonnant. À travers son sourire moqueur et apitoyé, il propose au monarque de l’aider pour devenir encore plus riche s’il le désire. Celui-ci, poussé par sa cupidité. demande à la puissance magique de transformer en or tout ce qu’il touche; un vœu que le visiteur exauça rapidement. Le lendemain tout objet se transforme en or dès que Midas le touche. Hélas, le bonheur n’est que de courte durée car même ce que le roi veut manger ou boire devient métal brûlant. Même sa fille, est devenue une statue d’or après que son père l’a embarrassée sur le front. Se rendant compte de la tragédie causée par l’amour fou de l’or, il prie le jeune étranger de l’aider à retrouver une vie normale, de faire renaître sa fille même au prix de toute sa fortune. Alors, il lui ordonne de se baigner dans la rivière et d’asperger de son eau magique tous les objets touchés. Cela fait, tout rentre dans l’ordre. Et rien n’égale le bonheur du roi après avoir vu les roses décorant le visage radieux de sa fille.

La structure d’un conte

À la manière d’un récit, le conte fait la narration d’un fait. Ce récit comporte divers déments qui constituent sa structure :

L’intrigue

L’introduction d’un conte est toujours courte et efficace, Le développement est parfois construit de façon binaire ou ternaire, c’est à dire que les événements se répétant deux ou trois fois.

Par exemple, dans Les trois petits cochons, il est à prévoir que le loup frappera à la porte de la maison de chacun des petits cochons. Ce qui va changer, c’est la conclusion. Souvent le dénouement survient rapidement et étonne le spectateur fluctuer.

Les personnages

Contrairement au roman, où on construit des personnages très développés le conte met en scène des personnages typés, par exemple un pauvre homme, une mendiante, un enfant abandonné.

Le conte peut également faire agir des animaux, qui ne sont jamais dans leur environnement naturel. Un peu comme dans la fable, l’animal symbolise un aspect de l’être humain.

Des êtres surnaturels surgissent le plus naturellement du monde dans le récit, les sorciers, les fées et les elfes côtoient les humains et les animaux.

Les aventures

Ce qui caractérise le conte, c’est l’action du récit. Il n’y a pas de place pour s’éterniser sur la psychologie du héros, il faut le faire vivre. Aussi, dans le conte, on retrouve entre autres aventures :

Des séries d’épreuves auxquelles le héros devra faire face, mais qu’il tentera de déjouer, parfois ave l’aide d’un personnage merveilleux.

Des fuites et des poursuites.

L’intervention d’un personnage merveilleux faisant appel à un enchantement.

Dans les contes, justice est faite et Le héros qui réussit toutes les épreuves est reconnu pour son exploi

Certaines métamorphoses peuvent toucher des personnages ou des objets.

Les lieux


Les lieux des contes traditionnels sont assez typiques, rarement réalistes :
Au château vivent Les rois, les princesses

À La chaumière, les gens pauvres

Dans une grotte, une sorcière, un être merveilleux

Dans la forêt, des ogres, des bêtes sauvages, le danger

Dans un ruisseau, une fée

Tout lieu peut devenir merveilleux.

Les objets

Différents objets accompagnent les personnages. Ce sont par exemple :
Des objets magiques

De la nourriture

Un outil

Un véhicule.

Les valeurs

Un peu plus discrètement que la fable, le conte véhicule des valeurs, de
façon plus ou moins explicite. Tout conte donne une leçon de vie et transmet
un message de courage, de persévérance ou de bonté.

Celui qui convoite tout risque de tout perdre

Celui qui convoite tout risque de tout perdre, Il était un fois, un roi très riche qui s’appelait Midas et il avait une fille nommée Marie or Autrefois, 1 aimait les fleurs et La musique et semblait très content et satisfait Les jours passèrent, et Midas changea avec le temps. 11 se transforme en un homme cupide qui n’aime que For, il passait le Plus clair de ses journées dans un lugubre caveau à admirer ses Hésors. || était pas tout à fait heureux car rien ne pouvait le satisfaire que de posséder tout For du monde. Un jour alors qu’il était dans son caveau, Il se trouva soudain en présence d’un étranger qui était un homme de superbe prestance. Midas demanda à l’inconnu le Toucher «Or et ce dernier réalisa son vœu À partir de ce jour le roi était comblé de bonheur car il pourrait transformer ce qu’il désirait en or mais son ertase ne dura pas longtemps car il était incapable de subvenir à ces moindres besoins Même le fait de manger lui causa du tort et i! mourrait de faim Le malheur s’abattit sur lui et failli perdre la raison quand, malencontreusement. il changes sa fille chérie en statue d’or. Midas ne savait plus quoi faire, il état le plus infortuné que le plus miséreux des hommes et il se détestai tellement IL souffrait Soudain La réapparition de l’étranger fut pour le roi le seule moyen pour sauver sa fille et son me. lui demanda alors de l’aider à se débarrasser du Toucher d’Or qui le considéra enfin comme un porte malheur. Alors le mystérieux inconnu aux pouvoirs extraordinaires lui donna une solution. C’était de plonger dans la rivière et d’emporter de eau pour asperger tous les objets qu’il voutait leur rendre leur premier aspect. Oh! Quel bonheur tout choses redevint ‘comme avant Midas se senti soulagé plus léger et plus jeune. Après la réanimation de sa file. l fut très heureux et réalisa ‘enfin qu’une seule miette de pain sec vaut tout l’or du monde et que celui qui convoite tout risque de tout perdre.

Une autre fin pour le conte le toucher d’or

Lorsque Marie d’or fut transformée en statue d’or, elle cause des soucis et des chagrins pour son père. Midas fut rangé par les remords, et les regrets. Il était au comble de l’affliction et de la mélancolie. || courait comme un insensé pour chercher l’étranger. Heureusement, il trouvait le mystérieux homme dans le caveau du palais.

Caractéristiques du conte

Le conte appartient, comme la nouvelle ou le récit, à la forme narrative
brève. Le conte relate généralement des faits imaginaires. Les univers de
merveilleux et de surnaturel qui lui sont propres le distinguent cependant
des autres genres narratifs. Traditionnellement d’origine populaire, le conte
est doté d’une richesse symbolique sur laquelle se fondent sa valeur et son
intérêt.

IL importe de se souvenir que le conte est un art de la parole. Nous
entendons, par là, que le conte, bien avant d’être transmis par l’écriture, le
fut de bouche à oreille par la tradition orale. Sa transposition de L’oralité
dans l’écriture explique certaines de ses particularités :

Son niveau de langue, très près de la langue parlée.

La présence d’un narrateur conteur et son insistance à entretenir un
échange aver l’auditoire.

Le cérémenial (appelé le rituel de contage).

Les créatures imaginaire

Les créatures imaginaires ont de tout temps fleuri dans l’imagination des
hommes. Depuis les premières légendes jusque dans le cinéma moderne
imagination humaine a créé des êtres aux formes variées, parfois
complètement fantastiques, parfois en transmettant des descriptions
d’animaux encore inconnus.

Les lutins

Drôles, souriants, bons vivants, Les lutins sont les plus cocasses de tous les
êtres de fécrie.

Les lutins logent dans des maisons souterraines situées sous les collines, Les
pierres levées ou les racines des arbres. Lutins et Intines y vivent en
communauté, et passent leurs journées et leurs nuits à danser et à faire la
fête.

Mais il ne faut pas les offenser. De bienveillant, ils deviennent malicieux e
taquins. Les lutins, bien que de taille plus que modeste, sont en effet dotés
d’une force herculéenne.

Les sirènes

Homère est l’auteur de la première apparition du mythe des sirènes dans la
littérature. Dans « l’Odyssée », Ulysse survit à leur rencontre près d’une ile
méditerranéenne, quelque part entre la Sicile et l’Italie.

Leur principale arme étant leur voix, elles s’en servaient pour attirer les
marins en leur promettant bien être, repos de l’esprit et connaissance
absolue… Ceux qui s’y laissaient prendre trouvaient la mort.

Dans certaines légendes, les sirènes n’étaient non pas mi-femme mi-poisson,
mais pourvues d’ailes et de griffes, comme des oiseaux.

اترك تعليقاً

زر الذهاب إلى الأعلى
MENU

أنت تستخدم إضافة Adblock

أنت تستخدم مانع الإعلانات على متصفحك. الرجاء غلقه لتواصل التنقل داخل الموقع.